Le taux d’implantation embryonnaire est le pourcentage d’embryons transférés dans l’utérus qui ont donné une grossesse. C’est une donnée importante qui aide à choisir une clinique de reproduction assistée car elle refléte la qualité des embryons obtenus pour chaque patiente et leur probabilité d’implantation. En outre, ce taux a l’avantage d’être exprimé de la même manière par toutes les cliniques, ce qui rend possible la comparaison entre elles et le calcul d’une moyenne nationale.

En quoi se différencie le taux de grossesse par transfert du taux d’implantation embryonnaire ?

Les cliniques de procréation assistée expriment fréquemment le succès de leurs traitements en donnant le taux de grossesse par transfert embryonnaire, ce qui nous informe sur le nombre de grossesses obtenues, après chaque transfert, sans prendre en compte si 1, 2 ou 3 embryons ont été transférés. Le taux d’implantation embryonnaire, cependant, nous informe du nombre de grossesses qui surviennent avec chacun des embryons transférés. Lors d’un transfert d’un seul embryon, le taux de grossesse par transfert et le taux d’implantation embryonnaire sont donc identiques.

En quoi le taux d’implantation embryonnaire nous indique une clinique de qualité ?

Le taux d’implantation embryonnaire est l’une des données qui reflète le mieux la qualité du travail clinique et du laboratoire de Fécondation In Vitro d’une clinique. Une clinique de procréation assistée sera meilleure qu’une autre si, en ne transférant qu’un petit nombre d’embryons, elle obtient le même taux de grossesse par transfert embryonnaire. Plus le nombre d’embryons transférés pour atteindre une grossesse est faible, plus la qualité des embryons est excellente, non seulement au niveau morphologique, mais aussi génétiquement et métaboliquement. En outre, le transfert d’un plus petit nombre d’embryons diminuera deux des risques les plus importants d’un traitement de procréation assistée : la grossesse multiple et l’hyperstimulation ovarienne tardive (liée à la grossesse). Ces deux risques sont particulièrement élevés à partir de 2 embryons transférés.

Comment peut-on améliorer le taux d’implantation embryonnaire ?

L’amélioration du taux d’implantation embryonnaire dépend des facteurs qui agissent sur la qualité des ovules, du sperme et des embryons. Il est évident que les caractéristiques des patientes prises en charge, leur âge et le diagnostic personnel, feront la différence entre une clinique et une autre, mais d’autres facteurs avant et pendant le traitement peuvent jouer sur le taux d’implantation.

Concernant le diagnostic, il est important de corriger les facteurs qui diminuent la fertilité du couple (tabac, alcool, surpoids, infections, altérations endocrinologiques…). Concernant le traitement, le protocole de stimulation ovarienne, les médicaments et les doses prescrites, l’évaluation de la croissance folliculaire et le moment choisi pour la ponction folliculaire ont une influence sur les conditions dans lesquelles les ovocytes arrivent au laboratoire. Ensuite, une bonne partie de la qualité embryonnaire va dépendre du travail et des conditions du laboratoire de FIV.

Du laboratoire de Fécondation In Vitro dépend une infinité de facteurs qui influenceront la qualité embryonnaire. La température, la qualité de l’air, les microscopes, le type et le nombre d’incubateurs, le matériel et les plaques de culture… au plus important : compter sur des embryologues expérimentés qui décident comment et quand utiliser les spermatozoïdes, ovocytes et embryons de chaque couple, en personnalisant leurs décisions en tenant compte des critères cliniques qui ont amené ce couple à avoir besoin d’un traitement.

Enfin, il est nécessaire de réaliser le transfert embryonnaire avec un soin extrême. Il est inutile de faire un excellent travail dans le laboratoire si vous ne prenez pas le temps, les moyens et si vous ne maitrisez pas la technique en introduisant l’embryon dans l’utérus.

Quel est le taux d’implantation embryonnaire chez URH García del Real en comparaison avec les cliniques espagnoles ?

Les résultats de la société espagnole de fertilité (SEF) ont récemment été publiés avec les données de l’année 2016. C’est une obligation pour les clinques de fournir ces chiffres à la SEF et ils sont publiés conjointement et de manière séparée pour chaque clinique. Ces résultats peuvent aider les patients à décider vers quelle clinique de reproduction assistée se tourner. Les résultats de chaque clinique comprennent le taux d’implantation embryonnaire par FIV et don d’ovocytes avec des embryons frais et congelés. Les taux des cliniques sont donnés en chiffres tandis que les résultats globaux en Espagne sont une moyenne. Lorsque les résultats d’une clinique sont supérieurs à la moyenne espagnole, nous savons que la clinique obtient des résultats meilleurs que la normale. C’est le cas de l’URH García del Real, lors de transfert en frais de FIV et de don d’ovocytes et lors des transferts avec des embryons congelés lors d’un don d’ovocytes.

(Voir tableau ci-dessous).

 

 

Taux d’implantation embryonnaire

URH García del Real

Taux d’implantation embryonnaire

Moyenne Espagnole

FIV (embryons frais)

27-40

23.9

FIV (embryons congelés)

20-39

26.7

Don d’ovocytes (embryons frais)

43-75

41.1

Don d’ovocytes (embryons congelés)

33-70

31.5

 

En conclusion, il y a de multiples facteurs à prendre en compte lors du choix d’une clinique de reproduction assistée mais le taux d’implantation embryonnaire est primordial puisqu’il évalue l’expertise clinique et du laboratoire et permet de comparer, indépendamment du nombre d’embryons transférés, l’authentique qualité embryonnaire obtenue à la fin du traitement et la capacité des embryons à s’implanter et à donner une grossesse.

Si vous avez encore des doutes sur le taux d’implantation embryonnaire, nous vous offrons une consultation totalement gratuite et sans engagement afin de répondre à vos questions. Vous pouvez demander un rendez-vous via notre site Web ou en appelant le 0034 917401690 par téléphone. Nous nous ferons un plaisir de vous aider !

Dr. Sylvia Fernández-Shaw Zulueta – Directeur de URH García del Real